Comment rouler sans se ruiner

Panorama des solutions

C’est un sujet qui revient sans cesse et qui semble préoccuper une grande partie d’entre nous : comment réduire le poste des dépenses liées à l’automobile. Chaque jour l’actualité draine des informations pessimistes : baisse des vitesses autorisées, amendes de stationnement majorées, cartes grises truffées de taxes… Si c’est de plus en plus gênant sur le principe, çà ne remet jamais en cause la passion des « mordus » d’automobile. En revanche, il faut bien se mettre à la place de tous ceux qui ont des centres d’intérêts différents, et qui considèrent d’abord leur automobile comme un outil pour se déplacer. « Le code a changé », on n’achète plus une auto pour ses belles roues en aluminium ou son spoiler « sport », l’important est qu’elle soit équipée du Bluetooth et de la caméra de recul. L’option « thermomix » permettrait peut-être même un jour de préparer son repas sur le chemin du retour à la maison… c’est dans cet état d’esprit que beaucoup envisagent l’achat de leur automobile, sous l’angle pratique, à budget raisonné, un achat totalement utile et dépassionné.

Voici donc un panaroma des solutions à la disposition de tous ceux qui cherchent à économiser sur le poste automobile.

Solution 1 : Location au constructeur

Vous avez l’esprit comptable, vos considérez votre automobile comme un coup fixe mensuel et vous avez autre chose à faire que de vous occuper de l’achat/revente/entretien de votre voiture, les marques vous proposent les LOA et LLD. La LOA (Location avec option d’achat) vous permet de financer votre auto et de l’acquérir à sa valeur résiduelle en fin de programme. C’est une sorte de crédit intelligent, mais vous gérez l’entretien de votre auto.

La LLD (location longue durée) est un contrat de location fixé pour une durée de 1 à 5ans, avec un kilométrage donné. Très pratique, entretien compris, mais pas gratuit. Surtout, ne choisissez ces deux solutions que si vous êtes quelqu’un de soigneux. La moindre rayure vous sera facturée au prix fort à la restitution du véhicule.

Solution 2 : L’autopartage

C’est le système proposé par les sites web de type « OUIcar ». Ceux qui ont une automobile et qui s’en servent peu, la proposent en location sur une plateforme web à ceux qui n’en ont pas et qui n’en n’ont qu’occasionnellement besoin. Très pratique, on recherche à proximité, on peut louer à la journée, au week-end, à la semaine. Les tarifs sont très raisonnables, c’est de type particulier à particulier. Excellente solution pour l’utilisateur très occasionnel.

Certains constructeurs, comme par exemple la marque RENAULT se lancent eux aussi dans ce type de solutions.

Solution 3 : La location à l’heure

On parle ici de l’AUTOLIB. Réservée aux parisiens, elle permet quand même à quiconque de prendre le volant d’une voiture quasi immédiatement et sans se ruiner. C’est de l’électrique, çà ne va pas loin, et c’est une solution pure « intramuros ». Un abonné à 10€ /mois louera son Autolib pour 4,66€ les 20 minutes, tandis que le locataire ponctuel s’acquittera de 6,33€ pour la même durée.

Solution 4 : L’achat malin et raisonné

Le plus simple n’est-il pas de posséder sa propre automobile tout en faisant en sorte de l’acheter le moins cher possible ? Là-dessus me direz-vous, le « Boncoin est mon ami », je peux y trouver tout ce que je veux, à tous les prix. C’est vrai, c’est une mine d’or des petites annonces. En revanche, dans la vie il y a rarement de mystère. Un super prix d’achat implique souvent que l’auto et surtout son vendeur ont quelque chose à se reprocher. Quid des frais à venir, des entretiens réalisés, de l’état réel du véhicule ? Bref, soit on s’y connait, soit on va au devant de mauvaises surprises.

Il existe une nouvelle solution avec la maison PRIMOCAR. Le concept est à la fois simple et novateur ; il s’agit d’acheter une voiture d’occasion, à tout petit prix, mais en excellent état et garantie. Un prix fixe, pas de couts cachés et une sélection multimarque d’automobiles disponibles de suite à la vente. Çà mérite le détour : www.primocar.fr

Mon objectivité sur le sujet traité s’arrêtera au stade de cette conclusion. Je suis de ceux pour qui l’automobile rime avec passion et surtout liberté. La liberté, c’est tout de suite, c’est maintenant, c’est les jours fériés, les dimanches et même la nuit. La liberté, c’est ma voiture garée devant chez moi, prête à partir, où je veux, quand je veux. L’auto partage est certainement une solution géniale pour tous ceux qui ont une utilisation très occasionnelle de l’automobile. Dans tous les autres cas, il me semble impossible d’engager une démarche de réservation, aussi simple soit-elle, à chaque fois que j’ai besoin de me déplacer. Rien ne remplacera jamais la simplicité et la réactivité de déplacement liées à la possession de sa propre auto.

Mon conseil : achetez. Mais achetez malin, achetez par cher et si vous ne vous en servez pas tous les jours, proposez donc votre véhicule à la location sur les sites d’auto partage, çà vous aidera à la financer.


Laisser un commentaire

Edito
"L'auto de week-end". les passionnés connaissent bien cette expression. Qu'elle soit de sport, ancienne ou tout simplement spéciale à nos yeux, nous aimons nous mentir à nous-même et dire de notre auto-plaisir qu'on l'utilise tous les week-end. A bien y réfléchir, en plus des jours de repos, nos autos doivent souvent attendre la belle saison pour avoir réellement le droit de sortir un peu. Quand l'hiver arrive, on sait d'expérience qu'une inévitable hibernation mécanique va commencer, et çà rend un peu triste.

Mais cette année le calendrier se bouscule pour maintenir notre moral au beau fixe. EPOQU'AUTO, GENEVE, RETROMOBILE, LE MANS CLASSIC, un programme chargé de surprises pour surmonter l'hiver tout en douceur.

Au plaisir de vous y croiser

Anciennes & Collection
Moteur TROUVAUTO
Avec notre partenaire GTLIENS.com
Les Partenaires
La boutique TTA
Les Petites Annonces