Un nouveau panneau pour les zones radars

Précisions pour ne pas tomber dedant

Le gouvernement a annoncé une série de modifications pour le mois d’Août concernant les zones radars. Jusqu’ici les radars automatiques étaient signalés d’un panneau situé environ 400m en amont. Maintenant que nous avons pris nos habitudes et que la « pilule » du contrôle permanent est passée, notre Ministre complique un peu plus le jeu.

Il est rendu officiel par l’arrêté du 22 Juillet 2010. Le nouveau panneau ne signale plus la présence d’un radar automatique proche. Il nous informe simplement que nous entrons dans une zone de contrôle où peuvent se cacher un ou plusieurs radars, fixes ou mobiles.

Le Ministre Jean-Louis BORLOO a déclaré que la mise en place de ce nouveau système allait permettre d’éviter les ralentissements trop brusques des automobilistes à la vue d’un panneau. C’est parfaitement vrai, et c’est une très bonne observation. Placée à minimum 1 km du premier contrôle, la nouvelle signalisation ne prendra plus par surprise et laissera tout le temps nécessaire au conducteur pour adapter sa vitesse, si besoin il y a…

En théorie c’est parfaitement logique. En pratique dans « conducteur » il y a « ducteur » et nouveau panneau ou pas, un grand nombre continuera de s’affoler à l’approche du signal. De plus, on sait quand on entre dans la zone mais pas quand on en sort. A l’extrême, un panneau par autoroute suffirait…

Au final, ce dispositif est tout de même plus logique qu’un barbare calcul de moyenne entre deux péages, comme cela avait été annoncé.

Avec les « zones » de contrôles, la position des radars devient très floue. Les constructeurs d’avertisseurs doivent se frotter les mains. A part un modèle en temps réel type « COYOTE » ou « ALERTE GPS », les autres appareils avaient jusqu’ici un intérêt limité. Ils se contentaient de signaler des radars très bien identifiés par ailleurs. Ils vont devenir maintenant très utiles.

Faux problème de toutes façons, la vitesse est dépassée et notre sécurité à tous en dépend.

Laisser un commentaire

Edito
A vos chargeurs de batteries, le printemps est arrivé.

Les arbres sont en fleurs, et les autos passions sortent enfin de leur garage.
Certains ont profité de l’hiver pour réaliser enfin les réparations qui attendaient depuis si longtemps. Pour les autres, çà pourra bien attendre encore un peu. Le soleil est là, on ne va pas se priver d’en profiter. Il faut dire que le calendrier estivale des festivités automobiles n’a jamais été aussi chargé.

Sportives, berlines, populaires, youngtimers, avant-guerre, tondeuses, débroussailleuses… : GENTLEMEN, START YOUR ENGINES !

Anciennes & Collection
Les Partenaires
videos tta TV
FERRARI F40 en accélération

Classic Days 2014

MINI Cooper MKII à Charade