LEXUS IS-F, mangeuse de bavaroises

isfronttta

Branche luxieuse de TOYOTA, le constructeur LEXUS s’est fait une spécialité des autos hybrides haut de gamme.

Avec la nouvelle IS-F pourtant, pas de pastille verte en vue! La belle a été crée pour jouer la carte de la performance et avec son V8 de 5.0 L et 423 Ch, elle s’en donne largement les moyens. D’ailleurs vu son gabari et sa puissance, on peut clairement penser qu’elle a été conçue pour grignoter des parts de marchés à la BMW M3. Rappelez vous, c’est « F » pour LEXUS (comme « M » pour BMW). Il fallait bien aussi à la marque LEXUS un sigle ou une lettre significative pour différencier les modèles les plus méchants!

Niveau carrosserie on est à la limite du tuning. Avec son énorme bouclier et sa grosse prise d’air, ses sorties de pot vendues par 4 et sa caisse rabaissée de presque 30 mm, l’auto en impose dès le premier coup d’oeil. Pour les jantes, elle est livrée avec des modèles de 19 pouces. Même si elle se veut discrète dans le concept, nombreuses seront les têtes qui se retourneront sur votre passage !
A l’intérieur, pas trop de susprise en revanche. Il y a beau avoir tout ce qu’il faut, on regrette le traditionnel dessin de tableau de bord de ses grandes soeurs un peu « tristouné ». Pour autant, le confort est bien là, les sièges vous enveloppent parfaitement et chaque bouton ou fonction se trouve instinctivement. On aurait simplement aimé quelques détails plus « sport ». Côté habitabilité, le dessin de la malle assez court se répercute à l’intérieur. Le volume du coffre et petit et la transmission prend beaucoup de place à l’arrière.

start your engine ». Rien à redire au bruit roque et musclé du V8, au ralentie on devine la puissance, jusqu’à 4000 tr/min on la savoure et au-delà on est dans une catapulte. Ca hurle sévère et l’efficacité est imprésionnante. Grace aux  palettes derrière le volant on enclenche les rapports du bout des doigts et on profite de la superbe boite auto à 8 rapports. Les 423 ch sont bien là. Du coup, 4.8 secondes suffisent pour passer de 0 à 100 et la belle fend la bise jusqu’à 270 km/h. Cerise sur le gateau, l’ESP est très bien réglé, et permet au « pilote » de s’amuser sans prendre de gros risques. Pour le freinage, BREMBO s’occupe de tout avec des étriers 6 pistons ultra performants.

Le prix de la belle est aussi calé sur celui de la M3, juste un peu en dessous à 72500 €. A ce prix là et comme à l’habitude de LEXUS, rien à rajouter côté options; elle possède tous les équipements que l’on peut attendre. On peut aussi saluer une consommation raisonnable de 11.4 l / 100 comparée aux performances qu’offre l’IS-F. On comprend donc la signification possible du « F »: l’IS-F, çà pousse FORT !

Plus d’infos sur le site LEXUS     http://www.lexus.fr/range/is/is-f/index.aspx  

 isfintttaisfsidetta

Laisser un commentaire

Edito
A vos chargeurs de batteries, le printemps est arrivé.

Les arbres sont en fleurs, et les autos passions sortent enfin de leur garage.
Certains ont profité de l’hiver pour réaliser enfin les réparations qui attendaient depuis si longtemps. Pour les autres, çà pourra bien attendre encore un peu. Le soleil est là, on ne va pas se priver d’en profiter. Il faut dire que le calendrier estivale des festivités automobiles n’a jamais été aussi chargé.

Sportives, berlines, populaires, youngtimers, avant-guerre, tondeuses, débroussailleuses… : GENTLEMEN, START YOUR ENGINES !

Anciennes & Collection
Les Partenaires
videos tta TV
FERRARI F40 en accélération

Classic Days 2014

MINI Cooper MKII à Charade