La fin de HUMMER

 hummer_rear_tta1l’éléphant en route vers son cimetière

Il avait été mis sur le devant de la scène grâce à Arnold SCHWARZENEGGER. Ses chromes étincelants faisaient vibrer les rappeurs. Le célèbre 4×4 HUMMER est en voie de disparition.

D’abord lancé pour l’armée américaine histoire de franchir n’importe quel obstacle, il n’avait pas d’emblée été pensé pour le tourisme. Du coup le mastodonte affichait des mensurations dignes de celles d’un poids lourd (il fallait d’ailleurs au départ un permis poids lourd pour piloter l’engin) et une consommation monstrueuse. Devant l’engouement du « public » pour la machine, la marque s’était empressée de créer en plus du « classic » des modèles H2 et H3, un peu plus adaptés à la ville.

Certes on ne peut pas dire que l’on va pleurer chez toutelauto. Le HUMMER et ce qu’il représente ne nous a jamais vraiment passionné. Sans autre caractéristique que celle d’être imposant et tape à l’oeil, nous avions du mal à trouver des qualités à l’auto. Ce n’est bien entendu pas une raison pour souhaiter la mort d’une marque.

Avec le recul c’est bien triste, le HUMMER avait sa « bouille » bien a lui et des mensurations originales qu’il était le seul à posséder. En fait nous n’avions rien contre l’auto mais peut-être finalement plus contre ses propriétaires. Dans le giron de GM en pleine restructuration, HUMMER faisait partie de l’équipe à vendre : SAAB, HUMMER, PONTIAC… .

Le constructeur d’engins de chantier chinois TENGZHONG avait tenté un projet de reprise, mais ce dernier vient de tomber à l’eau. Le gouvernement chinois semble rassuré. Le HUMMER ne s’inscrit pas tout à fait dans la mouvance globale actuelle d’une recherche d’écologie. L’essence est chère, l’auto avait peu d’avenir. Par ailleurs, le groupe chinois n’a aucune expérience de la construction automobile.

D’après les dirigeants de GENERAL MOTORS, les 3000 salariés qui intervenaient sur la fabrication ne seront pas ou peu touchés par des licenciements. Très peu étaient exclusivement attachés aux lignes HUMMER.

Sur le même thème

  1. SAAB et l’arlésienne des repreneurs
  2. SAAB vendu à KOENIGSEGG

Laisser un commentaire

Edito
"L'auto de week-end". les passionnés connaissent bien cette expression. Qu'elle soit de sport, ancienne ou tout simplement spéciale à nos yeux, nous aimons nous mentir à nous-même et dire de notre auto-plaisir qu'on l'utilise tous les week-end. A bien y réfléchir, en plus des jours de repos, nos autos doivent souvent attendre la belle saison pour avoir réellement le droit de sortir un peu. Quand l'hiver arrive, on sait d'expérience qu'une inévitable hibernation mécanique va commencer, et çà rend un peu triste.

Mais cette année le calendrier se bouscule pour maintenir notre moral au beau fixe. EPOQU'AUTO, GENEVE, RETROMOBILE, LE MANS CLASSIC, un programme chargé de surprises pour surmonter l'hiver tout en douceur.

Au plaisir de vous y croiser

Anciennes & Collection
Moteur TROUVAUTO
Avec notre partenaire GTLIENS.com
Les Partenaires
La boutique TTA
Les Petites Annonces