La fin de HUMMER

 hummer_rear_tta1l’éléphant en route vers son cimetière

Il avait été mis sur le devant de la scène grâce à Arnold SCHWARZENEGGER. Ses chromes étincelants faisaient vibrer les rappeurs. Le célèbre 4×4 HUMMER est en voie de disparition.

D’abord lancé pour l’armée américaine histoire de franchir n’importe quel obstacle, il n’avait pas d’emblée été pensé pour le tourisme. Du coup le mastodonte affichait des mensurations dignes de celles d’un poids lourd (il fallait d’ailleurs au départ un permis poids lourd pour piloter l’engin) et une consommation monstrueuse. Devant l’engouement du « public » pour la machine, la marque s’était empressée de créer en plus du « classic » des modèles H2 et H3, un peu plus adaptés à la ville.

Certes on ne peut pas dire que l’on va pleurer chez toutelauto. Le HUMMER et ce qu’il représente ne nous a jamais vraiment passionné. Sans autre caractéristique que celle d’être imposant et tape à l’oeil, nous avions du mal à trouver des qualités à l’auto. Ce n’est bien entendu pas une raison pour souhaiter la mort d’une marque.

Avec le recul c’est bien triste, le HUMMER avait sa « bouille » bien a lui et des mensurations originales qu’il était le seul à posséder. En fait nous n’avions rien contre l’auto mais peut-être finalement plus contre ses propriétaires. Dans le giron de GM en pleine restructuration, HUMMER faisait partie de l’équipe à vendre : SAAB, HUMMER, PONTIAC… .

Le constructeur d’engins de chantier chinois TENGZHONG avait tenté un projet de reprise, mais ce dernier vient de tomber à l’eau. Le gouvernement chinois semble rassuré. Le HUMMER ne s’inscrit pas tout à fait dans la mouvance globale actuelle d’une recherche d’écologie. L’essence est chère, l’auto avait peu d’avenir. Par ailleurs, le groupe chinois n’a aucune expérience de la construction automobile.

D’après les dirigeants de GENERAL MOTORS, les 3000 salariés qui intervenaient sur la fabrication ne seront pas ou peu touchés par des licenciements. Très peu étaient exclusivement attachés aux lignes HUMMER.

Sur le même thème

  1. SAAB et l’arlésienne des repreneurs
  2. SAAB vendu à KOENIGSEGG

Laisser un commentaire

Edito
A vos chargeurs de batteries, le printemps est arrivé.

Les arbres sont en fleurs, et les autos passions sortent enfin de leur garage.
Certains ont profité de l’hiver pour réaliser enfin les réparations qui attendaient depuis si longtemps. Pour les autres, çà pourra bien attendre encore un peu. Le soleil est là, on ne va pas se priver d’en profiter. Il faut dire que le calendrier estivale des festivités automobiles n’a jamais été aussi chargé.

Sportives, berlines, populaires, youngtimers, avant-guerre, tondeuses, débroussailleuses… : GENTLEMEN, START YOUR ENGINES !

Anciennes & Collection
Les Partenaires
videos tta TV
FERRARI F40 en accélération

Classic Days 2014

MINI Cooper MKII à Charade