RENAULT VEL SATIS

velsatisLa révérence

Nous avons appris mercredi dernier la décision du groupe RENAULT d’arrêter la production de la VEL SATIS. Si on est un peu triste à l’usine de SANDOUVILLE, on ne se fait pas non plus trop d’illusions. Ces derniers temps la grosse RENAULT n’était produite qu’à une dizaine d’exemplaires par jour. Ces derniers étaient de plus majoritairement destinés à l’administration française. Notre président a pourtant fait ce qu’il a pu en restant fidèle à ce modèle un long moment.

Certainement lassé par les échecs successifs, Le constructeur semble pour l’instant vouloir se faire oublier sur le créneau. Il faut dire qu’on a du mal à vendre des berlines haut

 de gamme en France. Nous avons l’image des allemandes collée à la peau et cette sensation de ne pas retrouver une finition de même niveau sur nos grandes françaises.

Il faut bien avouer que le style de la VEL SATIS était dès le départ assez décalé. Haute perchée, elle n’a jamais eu la stature d’une berline élancée. C’est pourtant justement sur ce point que RENAULT comptait marquer un grand coup. On pensait qu’il était intéressant de se différencier nettement de la concurrence allemande plutôt que de lui livrer une attaque frontale. Elle était originale avec son grand hayon, mais la « sauce » n’a pas prise. A titre d’hommage posthume nous tenons à réaffirmer que si sa carrosserie n’est de loin pas du goût de tout le monde, l’habitacle aura en revanche été un modèle de luxe et de confort. Les épais fauteuils en cuir, le tableau de bord en bois travaillé et le comportement exemplaire de la caisse sont aujourd’hui encore une référence.

De timides projets seraient bien en gestation, mais ils ne concerneraient qu’un modèle coréen sur lequel RENAULT apposerait son badge. Chez PSA c’est d’ailleurs un peu le même problème. Si la 607 est au contraire très consensuelle, elle ne se vend pas beaucoup plus. Quand à la belle C6, on a tous plaisir à la regarder passer mais personne ne s’en offre une. Après une vague d’efforts de la part de nos constructeurs, la France entre à nouveau dans une période de frilosité qui risque de mettre la production de berline haut de gamme au point mort pendant un bon moment.

Sur le même thème

  1. Laurens Van Den Acker nommé au Design RENAULT
  2. RENAULT SCENIC III

Laisser un commentaire

Edito
A vos chargeurs de batteries, le printemps est arrivé.

Les arbres sont en fleurs, et les autos passions sortent enfin de leur garage.
Certains ont profité de l’hiver pour réaliser enfin les réparations qui attendaient depuis si longtemps. Pour les autres, çà pourra bien attendre encore un peu. Le soleil est là, on ne va pas se priver d’en profiter. Il faut dire que le calendrier estivale des festivités automobiles n’a jamais été aussi chargé.

Sportives, berlines, populaires, youngtimers, avant-guerre, tondeuses, débroussailleuses… : GENTLEMEN, START YOUR ENGINES !

Anciennes & Collection
Les Partenaires
videos tta TV
FERRARI F40 en accélération

Classic Days 2014

MINI Cooper MKII à Charade