Hommage: mes adieux à Pierre BARDINON

Drapeaux en berne au MAS DU CLOS

J’ai le tendre souvenir d’un petit garçon se rendant voir ses Grands Parents par la sinueuse nationale qui relie Limoges à Clermont-Ferrand. Pour le récompenser de sa patience pendant ce voyage un peu long, il avait souvent droit à une merveilleuse halte aux alentours d’Aubusson, pour admirer le GRAAL du rêve automobile: le circuit du MAS DU CLOS.

Ce petit garçon, c’était moi, et le rêve concrétisé de Pierre BARDINON représentera toujours à mes yeux l’aboutissement d’une vie réussie. C’est avec une vraie émotion que je viens d’apprendre sa disparition, comme pour ces rares personnes que l’on n’a jamais eu la chance de connaitre personnellement et qui tiennent pourtant une si grande place dans votre vie.

Au milieu de la Creuse, PIERRE BARDINON avait réalisé le rêve un peu fou de construire un vrai circuit automobile. Juste à côté de sa belle demeure, et en plein milieu des bois, le circuit du MAS DU CLOS est une des plus belles pièces de l’hexagone. Dessiné à la façon des circuits anglais, il a toujours attiré les plus grands pilotes pour des entrainements en toute intimité.

Le MAS DU CLOS, c’est aussi un fabuleux trésor, une des plus belles collections de FERRARI du monde. 250 GTO, 288 GTO Evoluzione, 250 LM, ENZO, F50… il y a de tout et de toutes les époques dans la collection de Monsieur BARDINON, passionné au point de leur faire construire un écrin bien loin des standards de ce que l’on appel un garage.

Confronté depuis quelques années à d’incessantes pertes d’homologations à cause de règles de plus en plus absurdes, le MAS DU CLOS tourne aujourd’hui bêtement au ralenti. Un circuit aussi particulier mérite de vivre comme une exception. Ce serait un cadeau amplement mérité en remerciement de la si belle pierre que PIERRE BARDINON a su apporter à l’édifice de la passion automobile. Il faudra un jour ouvrir les yeux, le patrimoine français n’est pas fait que de vieux châteaux en ruines.


Merci pour ces rêves d’enfant, merci pour ces rêves d’adulte, merci Monsieur BARDINON.




Sur le même thème

  1. Le Circuit du Mas du Clos comme décor de cinéma
  2. A la rescousse du Mas du Clos
  3. Au détour d’une rue à Bort les Orgues
  4. TVR, nos adieux à Peter WHEELER
  5. DOSSIER : Voitures sans patentes, hommage à RETROMOBILE 2012

Une réponse à to “Hommage: mes adieux à Pierre BARDINON”

Laisser un commentaire

Edito
"L'auto de week-end". les passionnés connaissent bien cette expression. Qu'elle soit de sport, ancienne ou tout simplement spéciale à nos yeux, nous aimons nous mentir à nous-même et dire de notre auto-plaisir qu'on l'utilise tous les week-end. A bien y réfléchir, en plus des jours de repos, nos autos doivent souvent attendre la belle saison pour avoir réellement le droit de sortir un peu. Quand l'hiver arrive, on sait d'expérience qu'une inévitable hibernation mécanique va commencer, et çà rend un peu triste.

Mais cette année le calendrier se bouscule pour maintenir notre moral au beau fixe. EPOQU'AUTO, GENEVE, RETROMOBILE, LE MANS CLASSIC, un programme chargé de surprises pour surmonter l'hiver tout en douceur.

Au plaisir de vous y croiser

Anciennes & Collection
Moteur TROUVAUTO
Avec notre partenaire GTLIENS.com
Les Partenaires
La boutique TTA
Les Petites Annonces