ALPINA B5 Biturbo 2011

Un autre sommet atteint par ALPINA

ALPINA est un constructeur dont le destin est lié depuis toujours à BMW. La raison est très simple, le jeu consiste à prendre la base solide d’un modèle BM’ et d’y apporter des modifications sportives et exclusives. Crée a une époque où le constructeur munichois ne savais peut-être pas encore tirer la quintessence de ses moteurs, le créneau d’ALPINA est devenu depuis de plus en plus limité. Il reste tout de même ce nom fabuleux qui aura toujours une sonorité spéciale à l’oreille des amateurs, et permet à la marque de signer des bons de commandes avec les nombreux passionnés.

Dans les années 80, la fameuse 323i avec son 6 cylindres et ses deux sorties de pots, proposait 150 superbes chevaux. Le département M Motorsport n’était pas encore très actif, et les gros blocs BM’ offraient des possibilités d’évolutions énormes aux préparateurs. Une 323i revisitée par ALPINA en version B3 proposait alors plus de 200ch. La différence était énorme et les amateurs d’automobiles exclusives y ont vite pris goût.

Ils ont été plusieurs à se lancer sur le créneau de la BMW gonflée, mais l’un d’entre eux est devenu une référence en la matière. ALPINA possède un statut « constructeur ». BMW lui fourni les caisses et il se « débrouille » ensuite en toute autonomie.

Avec l’avènement des séries sportives ciglées « M », il est devenu bien difficile d’offrir plus de puissance et plus d’agrément qu’une BMW d’origine. Ainsi une M3, quelque soit le millésime se suffisait à elle-même. ALPINA a alors joué le jeu des turbos, et des bruits ont commencé à circuler sur d’éventuels problèmes de fragilité des moteurs. Chère à s’offrir neuve, difficile à revendre d’occasion, les ALPINA ont connu une petite traversée du désert. 

Aujourd’hui, la firme est plus que jamais présente sur le marché de l’automobile d’exception. Avec la superbe série 7 revisitée en B7, ALPINA profite du célèbre événement de GOODWOOD pour présenter sa nouvelle B5.
Basée sur la toute nouvelle BMW série 5, la B5 reprend le gros et fiable bloc V8 4.4L et lui greffe deux turbos. Résultat, pas moins de 507ch à disposition et quelque 700NM de couple! 4.7 secondes pour le 0 à 100km/h et des pointes possibles à 307km/h.

Grâce à cette prouesse, les rôles sont un peu en train de s’inverser. Avec la même puissance que la très fameuse M5, ceux qui craignaient l’entretien coûteux du pointu V10 seront peut-être rassuré par un gros V8.

Sur les premières photos officielles, la B5 se dévoile dans une robe blanche, dénotant ainsi avec le traditionnel vert sapin cher à la marque. Comme d’habitude, les attributs sportifs sont de mise: gros becquets, gros bas de caisses et grosses roues.

Sur le même thème

  1. Nouvelle MG TF, le retour du roadster en 2011?
  2. Nouvelle VOLKSWAGEN JETTA 2011
  3. Nouvelle LOTUS Elise 2011
  4. Nouvelle JEEP GRAND CHEROKEE 2011
  5. RANGE « Autobiography Black » et versions 2011

Laisser un commentaire

Edito
"L'auto de week-end". les passionnés connaissent bien cette expression. Qu'elle soit de sport, ancienne ou tout simplement spéciale à nos yeux, nous aimons nous mentir à nous-même et dire de notre auto-plaisir qu'on l'utilise tous les week-end. A bien y réfléchir, en plus des jours de repos, nos autos doivent souvent attendre la belle saison pour avoir réellement le droit de sortir un peu. Quand l'hiver arrive, on sait d'expérience qu'une inévitable hibernation mécanique va commencer, et çà rend un peu triste.

Mais cette année le calendrier se bouscule pour maintenir notre moral au beau fixe. EPOQU'AUTO, GENEVE, RETROMOBILE, LE MANS CLASSIC, un programme chargé de surprises pour surmonter l'hiver tout en douceur.

Au plaisir de vous y croiser

Anciennes & Collection
Moteur TROUVAUTO
Avec notre partenaire GTLIENS.com
Les Partenaires
La boutique TTA
Les Petites Annonces