Nouvelle BENTLEY Continental GT

Ces petits riens qui changent tout

L’art et la manière d’annoncer sans dévoiler et de faire voir sans montrer, on peut dire que la maison BENTLEY les possède totalement. Le nouveau coupé Continental GT a été annoncé il y un certain temps et nous n’avions jusque là que des photos de « bout de capots » à se mettre sous la dent.
Cette fois-ci, la firme de CREWE nous livre tous les détails de son nouveau vaisseau, le tout agrémenté de nombreuses photos.

Le premier réflexe des mauvaises langues est de s’exclamer qu’il n’y a pas de changement par rapport à la version précédente. Il faut bien avouer qu’il s’agit en effet plus d’une évolution que d’une métamorphose. Pour autant et à mesure que je l’observe, je ne peux m’empêcher de la trouver de plus en plus singulière.

Une BENTLEY est par essence une automobile aboutie. Renouveler ses modèles à la vitesse d’une GOLF n’aurait aucun sens. Ce juste équilibre est parfaitement géré par la marque. A première vue la silhouette de la nouvelle Continental est très proche du modèle précédent. Tant mieux, c’est une parfaite réussite.
La modification la plus visible réside dans les optiques. Les feux extérieurs-avants se réduisent pour affiner l’ensemble, à la manière de ceux de la nouvelle MULSANNE. Ils sont bien entendu équipés de LED de jour.
A l’arrière, les blocs ont aussi été affinés et la malle rehaussée. La poupe devient ainsi beaucoup plus « légère ». D’une manière générale, Les lignes de la BENTLEY sont plus fluides et l’ensemble paraît beaucoup plus fin et aérien. Nous avons en fait affaire à une véritable œuvre d’art, ou comment peaufiner sans toucher au code génétique.

A l’intérieur, un gros travail d’optimisation a été réalisé. Pour gagner un peu de place, les énormes sièges avants ont été réduits. Au final les passagers arrières gagnent presque 50mm d’espace aux jambes.
Bois, cuir et chrome, on ne change pas une équipe qui gagne… Un gros écran tactile avec disque dure de 20GB est ajouté. Ce dernier gère la totalité des équipements de l’auto. Pour la partie son, un système HIFI d’exception est bien entendu de la partie. Avec 11 HP et un processeur DSP hors du commun, les 4 occupants doivent pouvoir entendre la réverbération d’un concert en live. Pour un ajustement parfait, tout ce petit matériel est bien entendu monté à la main comme le veut la tradition.

Dans la marmite bout toujours le superbe W12 Biturbo de 6.0L. Pour l’occasion ce dernier a eut droit à un petit coup de tournevis. Il passe de 558 à 567ch et son couple bondit à 71.38mKg. Les ingénieurs sont arrivés à grappiller 63Kg de son châssis monocoque alu. Il en reste tout de même 2320.

Une nouvelle boite ZF à 6 rapports permet des rétrogradages sportifs. Il est ainsi possible de tomber deux vitesses à la fois.
 
Avec toutes ces « petites » modifications, la Continental avale le 0 à 100 en seulement 4.6 secondes alors qu’il lui en fallait avant 5.3.

BENTLEY annonce aussi l’arrivée en 2011 d’un « petit » V8 d’entrée de gamme qui va certainement permettre à la belle de baisser ses tarifs. Avec ce moteur, les émissions de CO2 seront réduites de 40%. Comme la marque ne verse pas encore dans l’hybridation, elle a été au plus simple dans le catalogue des options écologiques.
Les moteurs sont réglés pour pouvoir tourner indifféremment au sans plomb ou au bio ethanol (comme en théorie la plupart des moteurs essences depuis 1995…). Toujours est-il que c’est une vraie solution, ne serait-ce que par rapport au prix des carburants.

Elle sera en chair et en os au Mondial de Paris début Octobre où nous devrions connaître ses tarifs.

Sur le même thème

  1. Nouvelle « Grande » BENTLEY MULSANNE
  2. Nouvelle Grande BENTLEY
  3. Nouvelle AUDI A7 Sportback
  4. Nouvelle CITROEN DS4
  5. Nouvelle AUDI R8 GT

Laisser un commentaire

Edito
"L'auto de week-end". les passionnés connaissent bien cette expression. Qu'elle soit de sport, ancienne ou tout simplement spéciale à nos yeux, nous aimons nous mentir à nous-même et dire de notre auto-plaisir qu'on l'utilise tous les week-end. A bien y réfléchir, en plus des jours de repos, nos autos doivent souvent attendre la belle saison pour avoir réellement le droit de sortir un peu. Quand l'hiver arrive, on sait d'expérience qu'une inévitable hibernation mécanique va commencer, et çà rend un peu triste.

Mais cette année le calendrier se bouscule pour maintenir notre moral au beau fixe. EPOQU'AUTO, GENEVE, RETROMOBILE, LE MANS CLASSIC, un programme chargé de surprises pour surmonter l'hiver tout en douceur.

Au plaisir de vous y croiser

Anciennes & Collection
Moteur TROUVAUTO
Avec notre partenaire GTLIENS.com
Les Partenaires
La boutique TTA
Les Petites Annonces