ALPINA D5 Biturbo 2012

La BMW diesel qui fait des étincelles

Constructeur à part entière, la maison ALPINA est depuis toujours adossée aux productions de la marque à l’hélice. Crée à une époque où la filiale MOTORSPORT n’était pas aussi développée et pointue, ALPINA avait trouvé sa place en vitaminant les 6 cylindres et grâce à quelques signes distinctifs qui n’ont pas pris une ride.


Historiquement, la firme en recherche de performances concentrait naturellement ses efforts vers des motorisations essence. Comme il faut bien manger, ALPINA étend son catalogue aux versions diesel survoltées. C’est le cas de la toute nouvelle D5 Biturbo qui se pare de la traditionnelle panoplie à l’occasion du salon de Francfort.



Elles sont aussi célèbres que la marque elle-même, les fameuses jantes ALPINA restent fidèles au dessin originel. Avec leurs nombreux battons, on les reconnait à des kilomètres. Avec une monte en 255-35-ZR20 à l’avant et en 285-30-ZR20 à l’arrière, la marque mise clairement sur cet indispensable atour.

Pour le reste, on retrouve l’éternel bouclier modernisé, et surtout les lignes d’autocollants qui ceinturent la caisse et donne à l’ensemble un air si exclusif et si méchant.

A l’intérieur, on joue dans le détail. Le tableau de bord ciglé ALPINA s’éclaire d’une lueur bleuté des plus agréables.  Nul besoin de parler des doubles sorties placées de chaque côté de la caisse ; tonitruantes.

La préparation d’un moteur diesel semble toutefois plus limitée. D’autant que ces moteurs modernes et déjà très optimisés sont difficilement retouchables. On peut tout juste s’autoriser un petit coup de tournevis dans le boitier électronique, de quoi gagner quelques chevaux par rapport à une version BMW.

 On suppose ici que le moteur de 3.0L biturbo est emprunté au X5 40D, auquel un dernier réglage informatique aura permis d’attraper les quelques chevaux supplémentaires. A l’arrivée, 350ch pour vous servir, un 0 à 100 en 5,2 secondes et des pointes possibles à 270km/h. Couplé à la toute nouvelle boite automatique ZF à 8 rapports (ZF 8HP70), c’est une régalade.

Côté consommations, nous sommes bel et bien au rayon des diesel, avec une consommation mixte annoncée à 6,2L / 100km. (Attention tout de même à ne pas trop écraser la pédale pour atteindre de tels scores !).

Pas encore de prix ni de date de commercialisation. Comme d’habitude, n’espérez pas trop en trouver une un jour sur le marché de l’occasion. Production et ventes confidentielles font partie de l’histoire d’ALPINA.


Sur le même thème

  1. ALPINA B5 Biturbo 2011
  2. BRABUS SV12 R BITURBO 800
  3. SPYSHOT de la nouvelle BMW Série 3 2012
  4. Nouvelle BMW série 7
  5. Nouvelle NISSAN GT-R 2011

Laisser un commentaire

Edito
A vos chargeurs de batteries, le printemps est arrivé.

Les arbres sont en fleurs, et les autos passions sortent enfin de leur garage.
Certains ont profité de l’hiver pour réaliser enfin les réparations qui attendaient depuis si longtemps. Pour les autres, çà pourra bien attendre encore un peu. Le soleil est là, on ne va pas se priver d’en profiter. Il faut dire que le calendrier estivale des festivités automobiles n’a jamais été aussi chargé.

Sportives, berlines, populaires, youngtimers, avant-guerre, tondeuses, débroussailleuses… : GENTLEMEN, START YOUR ENGINES !

Anciennes & Collection
Les Partenaires
videos tta TV
FERRARI F40 en accélération

Classic Days 2014

MINI Cooper MKII à Charade