Nouvelle AUDI RS4 Avant

Coiffeuse de gamme

Quatrième du nom, l’AUDI A4 RS perpétue l’idée d’un « break de chasse », et plutôt de celle qui se déroule à bord d’un mirage que de celle que l’on pratique avec un fusil. On se rappel de la célèbre RS2 et de son « bleu Nogaro » qui était l’aboutissement d’une idée un peu folle : transformer un break 80 en Porsche.


Comme à chaque fois, la RS se fait attendre. La voici enfin sur cette plateforme d’A4 qui a déjà 5 ans d’âge. Une manière de faire durer les modèles, et de redonner de l’allant aux ventes. Toujours plus monstrueuse, toujours plus musclée, il semble tout de même que ce que la tradition fait gagner en habitudes, se perd un peu du côté des surprises. En route pour une revue de cette « prévisible » boule de canon.



 
Bouclier taillé pour le moissonnage et le battage, calandre « nids d’abeilles » prête à fendre l’air, le tout campé sur d’énormes boudins de 19 pouces et même 20 pouces en option, la RS4 s’offre une panoplie suggestive. Parmi les atours que je préfère dans cette famille de modèle, on note les ailes bodybuildées façon RS6. La poupe s’offre un diffuseur de grande taille et adopte deux gros « tuyaux de poils » en guise de pots d’échappement. Bref, on se fait doubler, et tout est là pour vous faire renoncer à l’idée de repasser devant.


Comme sur la version précédente, le moteur est un V8 FSI de 4,2L boosté à 450ch à 8200tr/min. Avec son couple de 430Nm à 6000tr/min les moissons de cet été ne seront qu’une formalité. 4,7 secondes suffisent à abattre le 0 à 100km/h et la consommation fait un sacré retour en arrière. Seulement 10,7L/100km sont annoncés, par rapport à 13,4L sur le modèle précédent. (Pour tenir ces valeurs, merci toutefois de rester très raisonnable avec la pédale de droite, on parle tout de même d’un gros V8 sur vitaminé…). La transmission est toujours QUATTRO « off course », avec 60% confiés aux roues arrières.


Nous ne présenterons pas l’intérieur du bolide qui est déjà archi connu et reconnu. On notera que pour l’occasion il se dote de tous les logos et autres surpiqures nécessaires à la tenue de son rang. Avec tout çà, le poids de l’engin se situe tout de même à 1800kg. On se consolera en se disant que le coffre propose de 490 à 1430L de chargement, un vrai argument.


N’attendez pas la version berline, il n’y en aura pas. Cette nouvelle RS4 reprend jusqu’au bout la tradition de son ainée RS2. Il faut dire qu’une RS5 se trouve si proche dans la gamme en terme de gabarie et de mécanique, qu’elles auraient pu se télescoper.

Bienvenue à TOP GUN.

Sur le même thème

  1. Nouvelle AUDI A1 Quattro
  2. La nouvelle AUDI A6 de 2011
  3. Nouvelle AUDI A5 SportBack
  4. L’AUDI RS5 au salon de Genève 2010
  5. Nouvelle OPEL ASTRA SPORTS TOURER

Laisser un commentaire

Edito
"L'auto de week-end". les passionnés connaissent bien cette expression. Qu'elle soit de sport, ancienne ou tout simplement spéciale à nos yeux, nous aimons nous mentir à nous-même et dire de notre auto-plaisir qu'on l'utilise tous les week-end. A bien y réfléchir, en plus des jours de repos, nos autos doivent souvent attendre la belle saison pour avoir réellement le droit de sortir un peu. Quand l'hiver arrive, on sait d'expérience qu'une inévitable hibernation mécanique va commencer, et çà rend un peu triste.

Mais cette année le calendrier se bouscule pour maintenir notre moral au beau fixe. EPOQU'AUTO, GENEVE, RETROMOBILE, LE MANS CLASSIC, un programme chargé de surprises pour surmonter l'hiver tout en douceur.

Au plaisir de vous y croiser

Anciennes & Collection
Moteur TROUVAUTO
Avec notre partenaire GTLIENS.com
Les Partenaires
La boutique TTA
Les Petites Annonces